[DOSSIER] La légende de Kunuuksaayuka

On raconte qu’un garçon et sa mère vivaient seuls, sans avoir connaissance d’aucune autre personne alentour. Le fils, qui s’appelait Kunuuksaayuka, était assez grand pour chasser et était devenu capable de bien des choses. Ils n’étaient pas en manque de nourriture. Le fils était capable de chasser et il y avait beaucoup de caribous. Ainsi était la vie de cette femme et de son fils.

robert_flaherty_nyla_1920
Une mère inuit et son enfant.

Un jour d’hiver, alors qu’ils vivaient comme à leur habitude, mangeant du caribou comme naguère, vint un blizzard. Le fils de la femme ne pu pas chasser de caribou. Et ils commencèrent à manquer de nourriture. Même si Kunuuksaayuka était bon chasseur par temps clair, le temps du blizzard n’était pas un temps pour chasser. Il était dangereux de voyager, quelle que soit la distance. Tout ce qu’on pouvait voir, c’était une masse de neige blanche tourbillonnante.

Kunuuksaayuka attendit jour après jour pour que le temps s’améliore jusqu’à ce qu’un jour, il se demande “Ho mais qu’est ce qui peut bien causer un temps aussi mauvais?”. En disant cela, il s’habilla proprement et sortit dehors. Il avança, face au vent, et commença à marcher par les chemins sinueux et écharpés en amont des berges. Pendant ce temps, le vent soufflait la neige avec force dans le blizzard.

748-725
Le blizzard. Brrr.

Il continua à remonter la rivière et n’était pas parti loin quand il remarqua un point plus en amont de la rivière qui n’était pas affecté par le blizzard. C’était plutôt clair et le temps paraissait clément tout autour. Il s’approcha du point et vit que, pour quelque raison, le blizzard semblait avoir pour origine une petite prairie de toundra. Il regarda autour de lui avec attention tout en s’approchant, car il était curieux de savoir ce qui causait cela. De la lumière semblait filtrer à travers la masse de neige virevoltante, ce qui attisa encore plus sa curiosité et, comme il regardait autour de lui avec attention, il vit ce qui semblait être une personne, un homme, qui avait l’air de travailler dur sur l’étendue de toundra. Il remarqua que l’homme travaillait effectivement dur. On dit que l’homme utilisait quelque chose pour écraser la neige jusqu’à ce qu’elle soit poudreuse, puis en lançait des pelletées au sol. Et à chaque fois qu’il le faisait ,une rafale de vent soufflait la poudreuse en direction de la maison de Kunuuksaayuka. Kunuuksaayuka vit ceci et se dit : “C’est donc lui qui fait ca.” Il avait trouvé la source du blizzard.

North Slope Scenic
Une toundra au soleil. (c’est une chose qu’on aura jamais tmtc)

Il regarda brièvement cette étrange vision, rebroussa chemin et s’approcha de l’homme par derrière. L’homme là bas travaillait si dur qu’il n’aurait même pas remarqué si d’éventuels étrangers s’étaient approchés. Apparemment, il travaillait avec cette ardeur toute la journée, sans considération de prudence.

Kunuuksaayuka vînt vers l’homme, se rapprochant chaque fois qu’une pelletée de neige s’envolait en tournoyant dans le vent. A chaque accalmie, Kunuuksaayuka se cachait pour ne pas être visible par l’homme. C’est ainsi qu’il s’approchât pernicieusement juste derrière lui.

Il s’était suffisamment approché pour que, à la prochaine bourrasque de blizzard, il soit capable de l’atteindre lorsque l’homme commencerait à écraser la neige à nouveau. On dit que c’était un grand homme. Après avoir écrasé la neige, il prit sa pelle et commença à la jeter rapidement dans les airs, Kunuuksaayuka courut sur l’herminette qui lui servait à écraser la neige et s’en emparât! Kunuuksaayuka partit avec l’herminette, tandis que le grand homme lançait des pelletées de neige, créant blizzard après blizzard.

art_sculpt_harpoon
Sculpture inuit.

Mais le grand homme s’aperçut que Kunuuksaayuka avait pris l’herminette. Il jeta sa pelle, grimpa l’étendue de toundra et courut après Kunuuksaayuka, mais Kunuuksaayuka était trop rapide. Il s’était enfui avec l’herminette à la main. Le grand homme le poursuivit mais ne pu l’attraper, et Kunuuksaayuka parvint à rentrer chez lui, avec l’herminette.

Une fois à l’intérieur, Kunuuksaayuka s’allongea sur son lit. On dit qu’il était situé en face de celui de sa mère. Kunuuksaayuka ne s’était pas allongé depuis très longtemps lorsqu’il entendit quelqu’un grimper sur sa maison jusqu’à la lucarne. Une fois qu’il eut atteint la lucarne, on entendit le grand homme chanter à propos de Kunuuksaayuka. Voici ce qu’il chantait:

Kunuuksaayukamun Atuun

Ku-nuuk-saa-ya-kaa haa ŋia ŋia

Ulimantiga qail li hia ia ia

Uvlaakullia ŋia aniyuvich

Isigaak kisimiaia qiñiqpatiin

Francais :

Ku-nuuk-saa-ya-kaa haa ŋia ŋia

Donne moi mon herminette hia ia

Et demain lorsque tu sortiras

Tu trouvera des pieds de caribou

On dit que le grand homme chantât cette chanson encore et encore derrière la lucarne. Il voulait que Kunuuksaayuka lui rende l’herminette qu’il avait ramené chez lui.

howleyadze02
Une herminette. (parce que nous on savait pas ce que c’était en fait!)

Ceci continua jusqu’à ce que, après l’avoir entendu chanter toute la nuit, la mère de Kunuuksaayuka en eût assez et dit à son fils : ” Qu’as tu donc bien pu prendre que l’autre là haut réclame ?”. Malgré sa question, Kunuuksaayuka ne répondit pas et feinta de l’ignorer.

Après quoi, il s’allongea un moment puis se leva. Il pris l’herminette et commençât à l ‘utiliser contre les pierres qui entouraient la cheminée. On dit qu’en cassant les pierres avec, il abîma la pointe de se lame. Ainsi fait, il la lançât par la lucarne.

Le grand homme avait vu son herminette voler par la lucarne et, comme cela le rendit très heureux, il rit aux éclats en disant:

Kunuuksaayuka aŋa ha, iŋi hi.

Après cet éclat de rire, il resta silencieux un moment puis on l’entendit à nouveau chanter dans les hauteurs. Cette fois ci il chantait :

Ku-nuuk-saa-ya-kaa haa ŋia ŋia

Qui a émoussé mon herminette hia ia

Et demain lorsque tu sortiras

Tu trouvera des pieds de caribou

On dit qu’il s’agissait de la même chanson, sauf qu’il avait utilisé kikivauŋ au lieu de qaiḷḷi, remplaçant ainsi “rends moi” par “qui a émoussé”. On dit également qu’après cette dernière chanson, il partit et ne fit plus jamais entendu.

rew
“Du coup je vais prendre cher c’est ca?”

On parle d’Unuuksaayuka dans cette vidéo sur Never Alone !

Pour aller plus loin :

  • La légende originale traduite en Anglais par nous (on est donc open pour toute suggestion d’amélioration!), sur le blog de Never Alone : http://neveralonegame.com/kunuuksaayuka/

 

 

Advertisements

2 Comments Add yours

  1. Je connais pas les contes inuits ❤ Merci !

    Like

    1. osmosiscoop says:

      Moi non plus je connaissais pas, c’est toujours intéressant à découvrir !!

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s